LYON  TEL. : 04 72 56 90 40
Prendre rendez-vous en ligne
médicale      esthétique      laser
Dr Michel Magis     Dr Vincent Guillaud   

L'hyperhidrose : la transpiration excessive

Hyperhidrose

La transpiration est un phénomène naturel permettant à notre corps d'évacuer le surplus de chaleur généré dans des circonstances particulières à l'origine de la transpiration (pratique d'un sport, stress, chaleur excessive...)

 

Cependant, chez des personnes atteintes d'hyperhydrose, cette production de sueur apparaît disproportionnée et aléatoire. Sans réelle relation avec les besoins corporels. L’hyperhidrose touche les mains (hyperhydrose palmaire), les pieds (hyperhydrose plantaire), les aisselles (hyperhydrose axillaire) et le visage. Le mécanisme commun est l'hyperactivité de la glande sudoripare.
Cette affection peut être invalidante dans la vie quotidienne et professionnelle. Par ailleurs, la sueur secrétée en quantité excessive est source d’infections, de dermites de contact, cors, eczéma, odeurs, moiteur des mains, de la plante des pieds, auréoles sur les vêtements au niveau des dessous de bras ou sur le torse.
Cette transpiration excessive débute à l’adolescence et a tendance à diminuer après 40 ans et cesse chez les personnes âgées.

Les principaux traitements

Le chlorure d’aluminium hexahydraté est le traitement local de référence. Ce produit est commercialisé par plusieurs fabricants sous les noms de détranspirant, antitranspirant, déodorant de longue durée, sous forme de liquide ou de crème. Efficaces pour stopper une transpiration normale ou un peu excessive, ils sont impuissants pour les hyperhidroses gênantes. Leur utilisation est sujette à caution.

L’ionophorèse. Ce traitement utilise le courant électrique à des fins thérapeutiques. Il est assez contraignant mais souvent efficace principalement pour les hyperhidroses palmo-plantaires modérées où il intervient comme traitement de seconde intention.

Le traitement par Botox est très efficace et peu agressif. C’est le traitement de choix pour ces problèmes. Il a une efficacité de 80 à 95% pour les cas modérés à sévères d’hyperhidrose. Utilisé depuis de nombreuses années pour traiter les spasmes musculaires de la face et du cou ainsi que les rides d'expression, le Botox permet également de traiter de façon spectaculaire ce phénomène de transpiration excessive, en bloquant la commande nerveuse des glandes sudoripares. Le principe est de quadriller, avec des faibles quantités de toxine botulique, la zone où se produit la transpiration excessive.
Au niveau des aisselles, on traite la zone pileuse. Au niveau de la main, la paume des mains ainsi que des doigts. Au niveau des pieds, la plante et les orteils. On peut également traiter la zone des seins, la région inguinale et le front.
L'application d'une pommade anesthésiante suffit à rendre les injections pratiquement indolores au niveau des aisselles. Par contre au niveau des mains et des pieds, une très courte neuro-analgésie est nécessaire.
L'arrêt complet de la transpiration dure entre 5 et 12 mois et n'est pas dangereux car ces glandes ne participent pas au refroidissement du corps. Les injections seront plus fréquentes chez les personnes transpirant excessivement.

Les médicaments qui stoppent la transpiration (anticholinergiques comme l’Oxybutynin, la Propanthéline ou la Benztropine) peuvent être utiles mais certains ont des effets secondaires plus gênants que l’hyperhidrose elle-même.

57 PLACE DE LA REPUBLIQUE 69002 LYON

TEL. : 04 72 56 90 40